Arsenic : Québec se dit prêt à financer ou fermer la fonderie de Rouyn-Noranda

The government of Quebec could help financially the multinational Glencore to reduce arsenic emissions from the Rouyn-Noranda foundry or the company does not engage in ceasing to expose the population to this cancer, declared Mardi. le premier minister François Legault.

Toutes les options sont sur la table, a expliqué M. Legault lors d’une conférence de presse à Repentigny webdifsée par sa formation politique. « Soyons très clairs : s’il n’y a pas de plan deposé par l’entreprise pour réducer les émissions à un niveau qui est sécurité pour la population, on n’exclut pas de [la] farmer “, at-il dit.

Du même souffle, the premier minister explained that les emplois de la founderie Horne, qui produit du cuivre, pésent lourd dans l’économie locale. « There are 650 emplois, des emplois payants qui amènent des retombées au ministère des Finances, at-il dit. Est-ce qu’on peut donner une aide qui serait inférieure aux retombées, il ya une ouverture de ce côté. »

M. Legault n’a toutefois pas indicé si les costs en soins de santé engendrés par l’installation sont inclus dans son calcul des retombées économiques.

« Si ces emplois mieux payés amènent des revenus addonditions nets au ministère des Finances est-ce qu’on peut en remettre une partie de ces retombées? What is important is that the government of Québec and the Québécois are winners,” he said.

The national director of public health, Luc Boileau, arrived on Tuesday in Rouyn-Noranda in anticipation of the presentation on Wednesday of new information on the situation.

M. Legault declared that discussions are currently underway to develop a plan to reduce arsenic levels in the city, which could reach up to 100 nanograms per m3. La norme québécoise est de 3 nanogrammes.

« Je ne suis pas spécialist en nanogrammes, a dit M. Legault. Le doctor Boileau est là aujourd’hui, lui il connaît ça. Il va s’assure que ce soit un niveau sécurité pour la santé des citoyens. »

Investments massifs

The reduction of emissions might require important investments on the part of Glencore, a Swiss multinational that has declared a net profit of $5 billion in 2021.

“On parle de centaines de millions de dollars pour attenirer un niveau où la santé des citoyens n’est pas remise en question,” declared the prime minister.

L’entreprise Glencore a vingt lobbyistes inscrit au registre québécois. Un de leurs mandats fait état de démarches pour maintenir «l’autorisation ministerérielle» de la founderie.

This same mandate evokes financial assistance from the government in order to be able to carry out “the investments required to modernize a 95-year-old foundry and play a capital role in the supply of the energy transition of Québec”.

Le «subjects abordés» dans le cadre de ce mandat comprehensive notably «les criteria d’émissions d’arsenic».

Le chef parlementaire de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, a accusé M. Legault d’avoir tardé à reconnaire le problème de la fonderie Horne.

“Aujourd’hui, alors que la pressure monte, il évoque la fermeture de l’entreprise, at-il declaré dans un communiqué. Il a laissé la situation dégénérer pendant des années et à trois mois des élections, il lance en l’air des scénarios catastrophes. C’est pitoyable. »

À voir en video

Leave a Comment