La fin des Amis de l’imprimerie

Après dix-sept ans de bons et loyaux services, les membres de l’association des Amis de l’imprimerie ont décidé, d’un commun accord, de clore leurs activités.

André Fouchet, président fondateur de cette association, a prononcé, jeudi 5 mai, son dernier discours au cours d’un repas d’au revoir qui se déroulait au restaurant argentais du Cor d’Argent. «Le mandat que vous m’avez confié en 2005 se termine. Laissez-moi vous remercier de cette marque de sympathie à laquelle j’étais sensible », a confié André Fouchet.

«Deux années blanches»

Cette association a vu le jour avec la volonté de plusieurs personnes issues de l’entreprise Paragon. Elle avait pour but d’entretenir des liens amicaux, d’organiser des réunions d’échanges, des repas, des visites, des voyages, etc. Au fil des années, à ces anciens de Paragon se sont greffés des amis issus de la profession du livre. Certaines années, l’association rassemblait près d’une soixantaine d’adhérents. «Notre association ne fonctionnait que grâce à nos cotisations», souligne le président.

Lors de la dernière assemblée générale, le bureau était démissionnaire dans son ensemble. Selon les statuts, il devait être renouvelé par tiers. Après avoir interrogé l’assemblée, aucun membre n’a postulé afin de reprendre la présidence et constituer un nouveau bureau.

À la question «doit-on purement et simplement arrêter et clore l’association? », L’ensemble des membres a répondu par l’affirmative. «Il faut bien revenir sur nos appels sans succès ou sans réponse auprès des personnes contactées ou plus jeunes pour donner un nouvel élan à nos activités, se désolait André Fouchet. C’était peine perdue, tout le monde est resté sourd, le sort en est donc jeté lors de notre dernière rencontre après deux années blanches ».

Il est vrai aussi que la pandémie et le confinement ont brisé une grande partie des liens amicaux et tout le monde devient casanier. Malgré cela, le président reste positif et souhaite profiter du moment présent autour d’une excellente table qui a scellé définitivement le sort de l’association des Amis de l’imprimerie

Leave a Comment