les indices décrochent, le Stoxx 600 en bear market

(Boursier.com) – Le Stoxx 600 est à son tour proche de tomber en ‘bear market’. Alors que le CAC40 recule de plus de 2% en début d’après-midi, l’indice de référence européen abandonne 2.35% à Londres, au plus bas depuis décembre 2020. L’indice affiche ainsi une perte de plus de 20 % par report à son sommet de janvier dernier et entrera en configuration baissière en cas de cloture autour des niveaux actuels. Les positions ultra-bellicistes des grandes Banques centrales au cours des derniers jours, Fed en tête, ont renforc les craintes de voir tomber l’économie mondiale en récession, la lutte contre l’inflation étant le combat priority des institutions monétaires.

“Le marché essaie actuellement de determinaire l’ampleur et la durée de la récession en Europe”, affirms Joachim Klement chez Liberum Capital. “Cela prendra and peu plus de temps et, globalement, nous n’attendons pas un creux de ce marché baissier avant le premier trimestre 2023”. The latest PMI data from S&P Global revealed this morning showed that activity in the private sector of the euro zone contracted for the third consecutive month in September, the inflation record eroding demand and forcing certain companies to limit their production.

Signe que les titres des entreprises européennes continuent à être adreires, les fonds d’actions européens ont enregistre une 32ème semaine consécutive de flux sortants, selon les données d’EPFR Global reprises par Bank of America. Plus globally, les liquidités have attracted 30.3 milliards de dollars, tandis que les fonds actions mondiaux ont essuyé des sorties de 7.8 Mds$ au cours de la semaine clos le 21 septembre. Le sentiment des investisseurs est “incontestablement” le plus mauvais depuis la crisis de 2008, les pertes sur les bonds d’État étant les plus élevés depuis 1920, écrivent les strateges de la banque.

“Nous sommes conconons à l’un des resserrements monétaires les more agressifs et les more généralisés à l’échelle mondiale de toute une génération”, affirms à ‘Bloomberg’ James Athey, directeur des investissements chez Abrdn. “Je trouve incroyable that the stock market is down around 20% and that this corresponds to the evaluation of macroeconomic conditions. The reality is that profit forecasts do not always reflect the probability of slowing significatif de la croissance à venir”.

Dans cet environnement, seul le billet vert se distingue. L’indice dollar, qui mesure les fluctuations du billet vert par rapport à un panier de référence, bondit de 0.79%, au plus haut depuis mai 2002. L’euro abandonne aide son côté 0.89% face au dollar à 0 ,9748, sur un niveau plus observed depuis 2002, et la livre sterling plonge de 1.9% à 1.1033$, au plus bas depuis 1985 !

Leave a Comment