Suisse: un businessman marocain impliqué dans une affaire de blanchiment d’argent

andAND

Comment un petit commerçant de produits alimentaires peut-il cumuler une fortune légendaire en peu de temps? C’est ce qu’un ressortissant marocain installé en Suisse doit expliquer aux autorités helvétiques. Ce richissime homme d’affaires fait actuellement l’objet d’une enquête judiciaire pour soupçon de blanchiment d’argent, rapporte le quotidien Assabah dans son édition du jeudi 12 mai.

L’enquête, précise le quotidien, porte sur des présomption de blanchiment d’argent, provenant du trafic de drogue. De la cocaïne, précise le journal. L’homme d’affaires marocain, originaire de Nador, n’a jusque-là pas pu expliquer l’origine de son immense fortune que le quotidien qualifie de «légendaire». Cela d’autant plus que toutes les informations que les autorités helvétiques ont pu collecter sur lui le présentent comme un simple commerçant de produits alimentaires.

D’après le quotidien, son domicile sis dans la zone huppée de Neuchâtel vient de faire l’objet d’une perquisition dans le cadre de cette enquête. Le quotidien précise qu’il s’agit d’une zone touristiques parsemées de somptueux chalets et où sont installées les familles riches et la plupart des grosses fortunes de ce pays. les autorités helvétiques se sont surtout intéressées au cas de ce MRE en raison notamment de ses fréquents aller-retours vers le Canada et les Etats-Unis. Ses séjours en Amériques du Nord peuvent durer parfois jusqu’à une année.

D’après le quotidien, il semblerait qu’il s’agisse d’une grosse prize pour les services de sécurité Suisses. C’est un «dossier lourd», commente le quotidien précisant que le mis en cause a commencé à attirer l’attention sur ses activités depuis le moment où il s’est mis à émettre de gros chèques. Il aurait également été soupçonné d’escroquerie et ses premières victimes se comptent parmi les gens de son entourage, ses partenaires dont un Polonais et un Marocain. Il aurait également subtilisé à d’autres victimes des sommes allant jusqu’à 1.5 millions d’euros.

Toujours selon Assabah, l’homme d’affaires en question aurait également ouvert plusieurs comptes bancaires, tous actifs. Ce qui lui servirait, d’après les enquêteurs, à camoufler des opérations de blanchiment d’argent. Plus encore, selon des informations contenues dans des rapports d’institution bancaires Suisses, le riche MRE aurait déposé, en plusieurs montants, une somme qualifiée de «colossale» en à peine une année dans l’un de ses comptes bancaires. Ce qui conforte les soupçons de son implication dans un réseau de trafic de drogue. Son nom a déjà été évoqué lors de l’instruction d’une affaire de trafic de stupéfiants dans laquelle sont impliquées trois personnes.

Pour l’heure, conclut Assabah, le richissime homme d’affaires d’origine marocaine est mis sous mandat judiciaire. Il est interdit de quitter le territoire helvétique et porte constamment un bracelet électronique permettant d’indiquer à la police sa position à tout moment. Il fait l’objet d’une enquête pour implication dans le trafic de cocaïne et le blanchiment d’argent ainsi que pour des liaisons avec un réseau de trafic de drogues.

Leave a Comment